De l'intérêt d'un Trail Camp pour la préparation à une épreuve : stage Belledonne / Echappée Belle (Traversée Nord, 85 km).

Salut les Globetrailers !

Me voilà membre de la famille, et comme dans une famille le partage est, selon moi, une valeur fondamentale, je viens ici vous faire partager mon expérience du stage « Belledonne» que j’ai suivi en août comme préparation à la Traversée nord de L’Échappée Belle (85 km).

Ma course s’est très bien passée et je pense que le stage y est pour beaucoup. Tout d’abord il faut savoir que courir s’apprend. Même si cela peut paraître instinctif à beaucoup d’entre nous, ce n’est pas totalement le cas. Et quelle meilleure solution pour apprendre à courir qu’un stage en montagne entre amis, avec des professeurs plutôt à la page ?

Ce stage m’a été utile sur plusieurs points. Il m’a permis de me familiariser avec le terrain, qui se trouve être très spécifique dans ce massif. Une meilleure connaissance du terrain entraîne une meilleure gestion de l’effort tout au long de l’épreuve mais également un choix de matériel qui peut s’avérer primordial. Dans mon cas, je connaissais déjà un petit peu le terrain car j’avais effectué la fin du parcours (les 47 derniers kilomètres ;-)) l’année dernière en réalisant le Parcours des crêtes. Néanmoins, des parties très rocailleuses, non présentes sur cette fin de parcours, se sont invitées au début de la traversée nord et je me suis sentie en terrain connu.

Un travail technique, au sein de l’environnement dans lequel j’allais évoluer quelques semaines suivant le stage, nous a aussi été dispensé par Antoine et Christophe. Travail de montée, de descente, de trajectoire. Pour ma part je pensais ne pas trop mal me débrouiller en montée et être une catastrophe en descente ! Pour arriver à cette conclusion je me basais sur les schémas de mes courses précédentes dans lesquelles je doublais en montée et me faisait reprendre en descente. Or, selon ma logique personnelle, il fallait courir le plus longtemps possible, jusqu’à ce que les jambes ne puissent plus et, ensuite, marcher… Tout faux ! J’ai donc appris à connaître mes points faibles et mes points forts, qui se sont avérés ne pas du tout être ceux vaillamment identifiés précédemment, et j’ai pu corriger tout ça.

Enfin tous les aspects extérieurs liés à la performance en trail ont été abordés : l’alimentation, le repos, la gestion du stress (avant la course), la gestion des pensées négatives (pendant la course). Mon alimentation était, je pense, pas trop mauvaise, même si je ne mangeais pas des graines, des œufs et du curcuma, tous les jours, au petit déjeuner ;-) (je vous rassure ce n’est toujours pas le cas !). Pour ce qui est du repos, il s’agit plutôt ici de la non surenchère des courses, je n’étais pas trop concernée non plus, étant donné que jusqu’à présent je ne faisais qu’une à deux courses par an ! lol ! Mais ce point me paraît très important car il s’agit de la cause principale d’abandon et de blessures des amateurs comme des professionnels. La gestion du stress…pas simple pour moi. Je vais devoir faire un autre stage ! Et les pensées négatives : pas encore sujette à cela, car, jusqu’à présent mes courses se sont plutôt bien passées, mais je serai heureuse d’avoir sous le Kway quelques techniques pour contrer cet état, le moment venu.

Dernier point positif de ce stage, cela permet de réaliser un bloc d’entraînement dans une super ambiance ! Et la gestion du stress entre ici en jeu ;-) Non seulement on travaille le foncier, on casse des fibres, mais surtout on rigole !

Voilà j’espère vous avoir donné envie de participé à l’un des stages proposé par le Team Globetrailers, bonne continuation à tous et peut être à bientôt sur les sentiers !

Audrey.

audrey 1bis

audrey 2bis